Imprimer
simplification hacks
Affichages : 795

L'œil humain est en fait plus sensible à la couleur et aux formes qu'aux chiffres et aux mots

Il est d'ailleurs surprenant que les codes couleurs ne soient pas la base des menus dans les logiciels. Il existe pourtant déjà un certain de cas où cette caractéristique est utilisée. Si on regarde les environnements de développement de logiciel, la colorisation des lignes de codes est largement utilisée pour retrouver la cohérence dans l'écriture des différentes rubriques de code, les fonctions ou les "librairies" de code.

 
 
 
Prenons l'exemple Visual Studio de Microsoft ou encire Alfred 3, la boîte à outils pour Mac qui reconnaît le code quand on fait un copier-coller.. Cette technique a été reprise tout simplement dans l'HTML qui propose un changement de couleur dès qu'il y a un hyperlien.
Au-delà de la colorisation du texte, la décision visuelle sur une base de couleurs se retrouve aussi dans la superposition d'agendas pour détecter les plages mutuellement disponibles entre plusieurs personnes.
 
En alignant les agendas des trois personnes, on ne détecte pas forcément les disponibilités mutuelles aux trois. En utilisant la petite flèche (comme dans l'exemple d'outlook), on peut alors superposer les 3 agendas.
 
 
 
Dès qu'on superpose les 3 couleurs, on constate tout de suite que seules deux personnes sur trois sont disponibles le matin. on voit tout de suite que c'est "Robert" qui n'est pas disponible.En revanche, dans l'après-midi, les 3 sont disponibles.
 
 

Lecture rapide et code-couleur, un outil de productivité malin

 
Évoquons aussi la lecture rapide qui consiste à surligner les passages importants par un code couleur avant de classer puis de rassembler ces passages importants par thème. Au fur et à mesure que l'usage du surlignage couleur devient une référence, les suites bureautiques les adoptent. Dans Microsoft Excel, le codage couleur est utilisé depuis longtemps pour identifier rapidement des seuils déclencheurs positifs/négatifs par exemple. il est même possible de filtrer les cellules par leur code-couleur!
 
doc filter by color 2
 
 
Microsoft a d'ailleurs développé un rapport inégal aux couleurs : Certains utilisateurs ont même choisi OneNote de Microsoft par rapport à Evernote précisément parce que le codage couleur de OneNote permet rapidement d'identifier l'usage des différents onglets : jaunes pour la prise de note de rendez-vous et orange pour ses notes personnelles. A l'inverse, si Asana, le nouvel outil en vogue pour les tableur, utilise depuis longtemps le codage couleur comme OneNote, les discussions avec les utilisateurs montrent combien certains sont frustrés de ne pouvoir avoir de codage rapide sur les tâches urgentes.  https://blog.asana.com/2016/04/dashboard-sorting/
 
Si Microsoft propose depuis longtemps le surlignage multicouleur dans Word et pemet de rassembler par couleur dans Excel (même si c'est moins sophistiqué que les outils Kutools), les utilisateurs n'ont pas la possibilité de rassembler par couleur dans word. Il faut passer par des macros programmées par des développeurs extérieurs. En revanche, la fonctionnalité est intégrée beaucoup plus naturellement dans Google Docs grâce à un add-on également externe : Highlight tools. La fluidiité tient à l'utilisation de javascript et à la politique d'add-on de Google qui stimule l'innovation grâce aux apports de nombreux développeurs indépendants : une stratégie d'écosystème dont on a vu la puissance avec Android et iOS face aux écosystèmes mobiles de Windows ou Palm ou Blackberry.
 
 
Une fois qu'on a surligné, il est alors possible de rassembler les passage surlignés directement dans un nouveau document.